Retour à la Home
 

 

Autres Nouvelles

A Toi, Grandir
(jeudi 8 mai 2008)
Poème de Marie France MERIAUX, écrit début 1993, après l’annonce de la MCJ par des hormones de croissance contaminée à la télévision.

A Toi, GRANDIR,

Je t’envoie une histoire vraie.

.

Tisser des liens

Pour notre bien,

Dans mon parcours

J’ai cherché du secours.

.

Quand il y a 8 ans,

Je suis devenu adhérent,

J’ai cru en toute bonne foi

Tuer mon isolement, en te rencontrant Toi,

Toi association, qu’as-tu fait de ta mission ?

Chez toi, je devais trouver des parents d’enfants comme le mien

Hauts comme trois pommes et créer des liens.

.

Tisser des liens

Avec des riens,

Face à des sourds

On trouve du secours.

.

Début février de cette année,

Creutzfeld Jakob dans ma vie est entré.

Pas par toi association, oh que non

Par la télévision, c’est bien plus « canon »

Complètement paniquée, j’ai téléphoné

A ton président, il s’était évaporé

Quant à mon délégué de région,

Lui vivait la même émotion.

.

Créer des liens

Avec des riens,

Face à des sourds

Peut-on espérer du secours.

.

Quand devant un écran de télé

Son gamin on voit pleurer

Et qu’on l’entend prononcer

« Alors, moi aussi je suis contaminé »

Dans notre cœur de parents

Il n’y a pas de chagrin plus grand.

Voilà pourquoi je dis dans un cri

Cette histoire doit être éclaircie.

.

Créer des liens

Avec des riens,

Face à des sourds

Demander du secours

.

L’association GRANDIR

Ils ont préféré ne rien dire

Partant d’une attention louable,

Mais le résultat fût lamentable.

Pourtant au lieu de regretter

Ils continuent à nous peiner

Donnant des réponses de Normands

A mes angoisses de parents.

.

Créer des liens

Avec des riens,

Face à des sourds

Réclamer du secours

.

Cette fois c’est Creutzfeld Jakob, mais qui sait si demain

Nous n’apprendrons pas par les médias

Ce que d’autres savent peut-être déjà

Que les hormones amènent aussi

Hélas bien d’autres maladies.

.

Créer des liens

Avec des riens,

Fini les sourds

Envoyez du secours

.

Aujourd’hui j’ai pris le stylo

Voilà, je me suis mise à l’eau

Mais cet appel est le dernier

Oui toi je te laisse où tu es

A moins qu’un miracle se soit produit

Et qu’enfin tu entendes mon cri

Par tes oreilles enfin débouchées

Car ton premier rôle c’est de m’aider.

.

Créer des liens

Avec des riens,

Face à des sourds

J’ai rêvé du secours.

.

Si quelqu’un veut enfin m’aider

Mon adresse je vais lui livrer

Toi qui m’as sollicité

Dans ta rubrique, j’espère être publiée

Même si je ne t’ai pas plu

J’aimerai beaucoup être lue

Et comme je n’ai pas pu être entendue

Ouvrez vos yeux et répondez « message reçu »

.

EPILOGUE

.

J’ai craqué et les liens je les ai déchirés

C’’était trop lourd je renonce au secours

Je m’en vais le cœur plein

De regrets et de chagrin.

A jamais oppressée

Et priant égoïstement

Pour que cet enfant, sur 150 enfants aujourd’hui

Condamnés, ne soit pas mon enfant.

.

Marie France Mériaux .