Retour à la Home
 

 

Autres Nouvelles

Communiqué du 10 Janvier 2009
(lundi 12 janvier 2009)
Position de l’association en fonction du verdict du 14 janvier 2009

Ce 14 janvier 2009, à 13 heures 30, nous connaîtrons enfin le verdict du procès des hormones de croissance, après 16 ans d’instruction, 4 mois de procès et 7 mois de délibéré, ce qui doit constituer une sorte de record mondial.

Les membres de l’association MCJ-HCC et toutes les victimes des hormones de croissance et leurs familles attendent ce jour avec une impatience légitime. Les débats du procès ont montré de manière éclairante les négligences, les imprudences et finalement les dérapages commis par les prévenus – pédiatres et biologistes de renom. 114 enfants et jeunes gens ont payé de leur vie les manquements de ces apprentis-sorciers. D’autres sont en train d’en mourir aujourd’hui, dans des conditions abominables. Un millier de personnes ont reçu des produits potentiellement contaminés et beaucoup vivent dans l’angoisse de déclarer un jour la maladie.

Nous attendons du Tribunal qu’il reconnaisse la faute caractérisée justifiant la qualification d’homicide involontaire et les sanctions pénales qu’elle entraîne, en conformité avec l’arrêt de la Cour de Cassation d’Avril 2008. Nous attendons qu’il reconnaisse le statut de victime au millier de jeunes qui ont été exposés sans information à un risque mortel.

Si par extraordinaire, le Tribunal venait à décider la relaxe des prévenus, nous resterions déterminés à faire reconnaître la nature pénale des responsabilités qui sont à l’origine de la contamination et du décès de nos enfants. Pour ce faire, nous comptons sur les représentants du ministère public, qui nous ont assurés publiquement, à maintes reprises, de leur détermination à poursuivre les manquements délibérés et répétés qui ont caractérisé le comportement des prévenus et qui, nous en sommes convaincus, honoreront leur parole et feront appel de la décision si besoin est.